Jardin alliant l’utile à l’agréable au milieu des polders
Retour

Jardin alliant l’utile à l’agréable au milieu des polders

Le pavé en terre cuite Septima châtain comme élément naturel d’intégration

Jardin alliant l’utile à l’agréable au milieu des polders

Maître d’ouvrage 

Lafaut Koen

 

Conception 

Studio Verde, Berwout Dochy

 

Entrepreneur de jardin

Stijn Phlypo 

 

Pavé en terre cuite

SeptimA Châtain

 

Maçonnerie

Appareillage en panneresses à joint mince jointoyé au ciment avec un mortier liquide beige
 

Photos: © PSG Studio

Jardin alliant l’utile à l’agréable au milieu des polders

Le maître d’ouvrage, Koen, habite à côté de son entreprise proche de la frontière française. Il souhaitait profiter d’un endroit où trouver le calme, totalement déconnecté de son couvoir industriel. Il donna donc à l’architecte paysagiste Berwout Dochy la mission de créer un jardin dans ce but.

Celui-ci devait se nicher discrètement dans le paysage et intégrer une grand étang où puiser l’eau en cas d’incendie, condition indispensable pour pouvoir agrandir son entreprise. Etant donné que l’ensemble allait devenir une prouesse technique, il a été fait appel à l’entrepreneur de jardins Stijn Phlypo. Pour pouvoir mettre en œuvre de tels projets, il faut en effet une connivence parfaite entre concepteur et entrepreneur.  

Jardin alliant l’utile à l’agréable au milieu des polders

Grâce à l’intégration de nombreux éléments du paysage de polder situé à l’arrière, le jardin forme un tout avec son environnement. Ainsi, une rangée de saules têtards vieux de 80 ans a été plantée pour donner au jardin structure et caractère.

Pour joindre l’utile à l’agréable, l’eau d’extinction a pris la forme d’une piscine naturelle tout en méandres inspirée des nombreuses criques présentes aux alentours.  

Jardin alliant l’utile à l’agréable au milieu des polders

L’ensemble des matériaux et des végétaux ont été choisis dans le but d’affirmer le plus possible le caractère naturel du jardin. Par exemple, la haie d’aubépine, les arbres à tiges multiples et la clôture de prairie en bois.

Le choix de pavés en terre cuite comme revêtement de sol allait de soi. Le choix s’est porté sur le pavé en terre cuite SeptimA Châtain qui, par son caractère naturel et durable, contribue à la philosophie du projet. 

Jardin alliant l’utile à l’agréable au milieu des polders

L’annexe a été conçue en fonction du fait que le jardin et son environnement constituent les éléments centraux. La façade est essentiellement composée de grands châssis en accordéon qui donnent vue sur l’ensemble du projet. Par beau temps, ceux-ci s’ouvrent complètement pour faire du bâtiment une partie du jardin.

Pour encore accentuer cette impression, les pavés en terre cuite SeptimA Châtain ont été utilisés tant pour la terrasse extérieure qu’à l’intérieur de l’annexe. Les nuances brun-gris des pavés s’harmonisent aussi bien avec le caractère rural qu’avec le style intérieur. 

« La parcelle ne comptait qu’un seul arbre, mais quel arbre ! Un vieux noyer qui était au départ un peu perdu dans la prairie est devenu le point d’ancrage du jardin. Pour pénétrer dans le jardin, il faut en effet passer le long de ce noyer, ce qui lui donne un rôle de premier plan », explique l’entrepreneur de jardins Stijn Phlypo.