Eléments classiques et modernes en harmonie
Retour

Eléments classiques et modernes en harmonie

La Miniature Noir-gris comme facteur unifiant

Eléments classiques et modernes en harmonie


Architecte

Bouwkundig Teken- en Adviesburo Coremans


Briques de parement

Miniature Noir-gris
 

Maçonnerie

appareillage aléatoire à joints minces
 

Photos: © Marjan Sins  

Eléments classiques et modernes en harmonie
Cette interprétation moderne d’une maison de campagne classique se situe dans le village de Rijsbergen près de Breda, dans la province hollandaise du Brabant septentrional. Le concepteur avait pour mission de dessiner une habitation qui s’intègre de manière naturelle dans l’environnement et ses traditions.  
 
Il lui fallait aussi dégager des vues généreuses sur le paysage ouvert et concevoir le tout dans un volume de dépassant pas 600 m².
 
Eléments classiques et modernes en harmonie
Pour arriver au résultat souhaité, son choix s’est porté sur une combinaison de matériaux modernes et classiques. Les façades ont ainsi été revêtues avec la brique de parement Miniature Noir-gris, mise en œuvre avec un joint mince, en association avec d’autres parties traitées avec un élégant stuc blanc. 
 
La teinte foncée et le caractère de cette brique Hand-Made créent un contraste agréable et subtil avec la blancheur des pans enduits. D’autre part, la nuance sombre s’associe bien avec le toit de chaume, le tout donnant au bâtiment une impression de tranquillité.  
 
Eléments classiques et modernes en harmonie

De grandes baies vitrées percent les pans de façade blancs. Elles sont principalement orientées vers l’arrière de la maison pour offrir une vue très ouverte sur la nature environnante.  

Les pans de façade en brique, qui se prolongent pour la plupart en murs indépendants, masquent cette ouverture quand on aborde l’habitation depuis la rue. 

Eléments classiques et modernes en harmonie

Pour améliorer la lisibilité, les façades en briques présentent des découpes correspondant aux fenêtres des parties blanches. Côté rue, cela donne de longues vitres étroites à hauteur des yeux, juste sous le bord du toit de chaume omniprésent. Celui-ci se voit ainsi découplé de la façade et comme placé sur un socle.